-Questions et Réponses

Questions et Réponses

15 Août 2005   Question : J’ai lu ce livre (Science pour devenir riche), mais j’ai vu aussi qu’il faut plusieurs lectures pour bien comprendre ce que l’auteur veut nous enseigner.
Pour ma part, j’ai du mal à me concentrer parce que je veux aller plus vite que le vent et arriver vers le sommet de la montagne au plus vite.
Si on lit les biographies des plus grands de la fortune, on remarque qu’ils ne sont pas devenus riches en un seul jour, qu’ils leur a fallut des années, voir plus.
Mais moi pauvre mortel, combien de temps me faudra-t-il pour devenir riche?
Qu’entends-je par être riche? C’est ne plus crever de faim et avoir de quoi payer sans soucis son loyer et se soigner aussi, ne plus être esclave de l’argent.
Ce livre est pour moi aussi important que le serait la bible, mais malgré que je sois catholique, mais peut pratiquant, il m’arrive parfois de prier seul Dieu, mais sans doute mes prières sont mal formulées sinon ce livre
 est un merveilleux ouvrage que je conseille à tous ceux qui traversent des moments difficiles dans leurs vies.

Bonjour Alain,

À première vue, la version du Club Positif semble excellente. Elle est probablement écrite dans un meilleur français que le mien. Mais la pensée que l’auteur Wallace D.Wattles voulait exprimer demeure inchangée.

À lire vos courriels, une couple de choses sautent aux yeux : vous semblez désirer un tas de choses et vous ne semblez pas avoir confiance totalement en la Providence. Vous doutez, vous ne savez pas quoi faire pour améliorer votre sort!

Vous devez CROIRE que l’ABONDANCE existe aussi pour vous. Vous devez CROIRE que vous aurez tout ce dont vous avez BESOIN (pas nécessairement tout ce que vous DÉSIREZ).
CONCENTREZ-vous sur un seul objectif à la fois et CROYEZ que vous l’avez atteint

Ne PRIEZ pas pour DEMANDER plus de choses matérielles, mais plutôt exprimer votre GRATITUDE pour TOUT ce que vous avez déjà et ce que vous obtiendrez plus tard.
LAISSEZ DIEU AGIR et FAITES-LUI CONFIANCE qu’il vous donnera tout ce que vous avez besoin. Quand vous visionnez, essayez de ressentir la joie de celui qui vient de recevoir l’objet ou la condition convoitée.

Si vous visionnez de la RICHESSE, ne voyez pas de voitures luxueuses, etc… Voyez-vous en homme détendu qui ne s’en fait pas pour le loyer, pour payer des soins de santé et qui se payent de bonnes et belles choses. C’est cette vision de cet homme serein qui vous rendra heureux parce que vous le deviendrez un jour.

Vivez le moment présent, cessez de vous en faire pour l’avenir. Confiez vos problèmes à Dieu et laissez-le agir. Il sait mieux que vous ce qui est bon pour vous.

CRÉEZ un nouvel Alain… Comment serait ce nouveau Alain, quelles qualités aurait-il, quels défauts perdrait-il? Voyez-le comme un homme qui n’a pas de problèmes financiers parce qu’il est prospère et vit en toute sérénité. Il vit dans un bel appartement, dans la ville qu’il a choisit, entouré des gens qu’il aime, etc. Chaque jour et  avant de vous coucher, voyez-vous comme cet Alain heureux et serein qui ne s’en fait plus grâce à Dieu qui est la Source de TOUT.

Comment tout cela se produira-t-il? Ce n’est pas votre problème, c’est celui de la Providence. Faites-lui confiance, exprimez votre gratitude pour tout ce qu’elle vous procure et surtout, la sérénité, la santé, l’amour et toutes ces choses qui sont la VRAIE RICHESSE.

Oubliez le passé — vous ne pouvez rien y changer. La même chose pour l’avenir. Seul le moment présent compte. Regardez autour de vous la beauté — cessez de voir le côté négatif des choses. Le soleil est aussi beau chez-vous en France qu’ici au Canada. Nous vivons tous les mêmes choses un jour ou l’autre. Seule notre attitude dans la vie compte.

On peut choisir de vivre heureux ou malheureux. C’est d’abord une question d’attitude. Acceptez la vie avec ses aléas. Changez ce que vous pouvez et acceptez ce que vous ne pouvez pas changer. Demandez à Dieu de vous donner la sagesse de connaitre la différence…

Excusez-moi si je me répète souvent mais c’est parce que je crois que ce sont les choses les plus importantes qu’il faut retenir.

Je vous souhaite bonne chance et que Dieu vous bénisse.

Gilles

P.S. Je ne crois pas que l’on puisse comparer le livre de Science de la Richesse à la Bible. En tout cas, ce n’est pas l’objectif de ce site.

Questions des lecteurs du livre sur la Science de la Richesse de Wallace D. Wattles et les réponses du traducteur, Gilles Gauthier.

30 Juillet, 2005  Question : J’aimerais vous remercier du merveilleux site Bonjour la vie que je viens de découvrir ainsi que votre traduction La science pour devenir riche que vous avez bien l’amabilité de traduire et de  partager. J’ai parcouru le livre en une soirée et ça m’a ouvert la foi. J’appliquerai les règles de ce livre et vous en donnerai des résultats.

Avez-vous déjà des témoignages par rapport à cette méthode ? Je vois que vous l’avez récemment traduit en 2004, car à la lecture de votre site (Nous sommes à la retraite et comme bien d’autres manquons de temps (et d’argent)), je n’aurais jamais cru que vous en ayez faites la traduction. (*commentaire amical*) Peut-être avez-vous obtenu des résultats depuis.

J’aimerais ça lire des témoignages si vous en avez. Il n’y a rien de plus vivante que des histoires vraies racontées.

Encore une fois, merci! Et que Dieu vous bénisse, Amicalement,  Sylvie

Bonjour Sylvie,

Je m’excuse pour le retard dans ma réponse à votre courriel. Merci pour les bons mots d’encouragement.

Très bientôt, je vais ajouter une rubrique sur le site pour les témoignages.
C’est une excellente suggestion. Merci.

Oui, je manque encore de temps, comme tous les retraités qui ont une passion pour un sport ou un hobby quelconque.

Quant à l’argent, j’ai tout l’argent dont j’ai besoin pour bien vivre, mais pas suffisamment pour acheter tout ce que je voudrais.
Pour ce qui des besoins ordinaires de la vie, aucun problème, mais pour le reste, je n’aurai jamais assez de millions.  Mais ce n’est pas grave.
J’ai recouvré la santé et c’est pas mal plus important.

Comme je l’ai dit sur le site, j’ai tout perdu, ou presque, dans les années 93-99 et je n’avais presque plus de revenu. J’ai même connu l’Aide Sociale pendant une couple d’années. Pour un orgueilleux comme moi qui gagnait très bien sa vie avant la maladie, inutile de vous dire que ce fût très difficile. Une couple de mauvaises décisions et placements au début des années 90 et adieu le fonds de pension, maison, etc.

Aujourd’hui, j’ai un revenu au dessus de la moyenne… de ceux qui travaillent, à Granby. Et deux fois plus que le revenu des retraités.
Mais ça ne veut rien dire parce qu’en 1990, j’avais un revenu encore beaucoup plus élevé… Et celui qui m’aurait prédit que je perdrais tout en l’espace d’une couple d’années, que je connaitrais le BS pour ma carte de médicament et que je devrais être en convalescence pour quelques années, je lui aurais suggéré de se faire examiner!

Alors l’argent pour moi, c’est secondaire. Quand il y en a beaucoup, tant mieux. J’ai lâché prise et je laisse Dieu agir.

J’ai découvert une chose depuis quelques années. J’ai cessé de m’inquiéter à propos de l’argent, de budgéter, etc. J’ai confiance que je n’en manquerai pas et que mes besoins pour ma femme et moi, seront toujours comblés. Et c’est un fait… je n’ai jamais manqué de rien d’essentiel même quand c’était au temps le plus difficile. On a mangé 3 fois par jour, le loyer était payé à temps, etc. Pas de luxe mais l’essentiel était là.

Comme je le dis sur le site, j’ai plus de bien matériel (ordinateurs, tv, etc.) aujourd’hui qu’un millionnaire aurait pu s’acheter quand je suis né en 1936. Il aurait donné une fortune pour l’ordinateur que j’utilise pour écrire ce courriel… Et en 1995, j’aurais donné une couple de millions pour ne pas entendre le verdict du médecin qui m’a annoncé que je n’avais pas plus de 5 ans à vivre… (J’ai épargné un paquet d’argent… je lui ai joué un tour et ne suis pas mort tel qu’annoncé…. et ça ne m’a rien coûté) ;0)

La Nature est généreuse pour tous… Croyez et vous recevrez!

Je souhaite aussi que Dieu vous bénisse et qu’Il remplisse votre coeur de Sa richesse.

Amicalement,

Gilles

30 juillet 2005 Question : Je suis commerçant et j’occupe une boutique d’alimentation avec ma soeur depuis déjà 2 ans et j’ai constaté que depuis ces 2 ans la boutique n’a presque pas évoluée. Et depuis que j’ai découvert votre site de bonjour la vie et après avoir télécharger le livre sur la science pour devenir riche j’ai commencé a avoir la foi ferme en Dieu et compris certaines choses qui concerne la prospérité .
Je pense et agit d’une certaine façon en vue d’obtenir ce que je veux car je voudrais me lancer dans d’autres affaires très bientôt .
Je voudrais donc que vous m’aidiez a  prospérer  .
Je voudrais que vous puissiez me donner des renseignements qui concernent les opportunités d’affaires.

merci et a bientôt    

Davy

Bonjour Davy,
Je suis bien content de savoir que vous avez lu le livre de la Science pour devenir riche.
C’est un livre qu’il faut relire souvent parce qu’on y découvre de nouveaux enseignements à chaque fois qu’on y lit quelques pages.

Comme je le répète souvent sur le site, la richesse est une question d’état d’esprit.Ceci englobe tout ce qu’il faut pour être heureux.
Vivez chaque jour comme quelqu’un qui a du succès dans ses affaires. Ayez des objectifs réalistes et croyez que ceux-ci vont se réaliser sous peu, question de temps.
L’auteur du livre, Wallace D. Wattles, nous dit d’avoir de la gratitude envers la Providence qui nous donne tant et qui veut que nos désirs se réalisent, surtout ceux qui viennent du coeur.

Vouloir de l’argent, une belle maison ou une voiture de luxe… ces désirs n’en sont pas qui viennent du coeur. Ce sont des désirs matérialistes et ce ne sont pas ces choses qui rendent heureux.
Vouloir l’argent nécessaire pour bien vivre ou vouloir un foyer, la santé ou la sérénité, voilà des choses qui sont immatérielles, mais aussi un désir qui vient du coeur.

Savoir vraiment ce que l’on veut, voilà le problème le plus important à résoudre. La plupart des gens croient que s’ils avaient plus d’argent, ils seraient enfin plus heureux, car ils pourraient acheter tout ce qu’ils veulent. Si c’était le cas, tous les millionnaires seraient heureux…
Il y a des bergers qui mangent un morceau de pain et du fromage et dorment à la belle étoile qui sont plus heureux que ces millionnaires.

Pour ce qui est de votre commerce, demandez à Dieu de devenir votre associé et donnez-lui la place la plus importante dans votre vie. Imaginez dans le silence que vous êtes prospère et que vous êtes maintenant capable d’aidez d’autres personnes qui en ont besoin.
Surtout, lâchez prise et laissez agir Dieu dans votre vie. Écoutez votre intuition et remerciez Dieu chaque jour pour tout ce qu’il vous donne. Cessez de prier pour obtenir plus de choses matérielles. Elles viendront en temps et lieu. Ayez confiance. Croyez et vous recevrez.

Partagez avec ceux qui en ont moins que vous. La Nature est généreuse et elle s’occupera de vos besoins.

Je vous remercie beaucoup pour votre courriel et vous souhaite longue vie, heureuse et pleine de richesse.

Amicalement

Gilles

P.-S. L’opportunité d’affaires dont je fais allusion sur mon site n’est plus offerte au Canada et États-Unis.

22 Juillet 2005  Question : Qu’est-ce qui doit être fait chaque jour, quelle doit être notre action pour réussir?

 L’auteur en parle longuement dans son livre et plus particulièrement aux chapitres 10,11 et 12. D’abord, il faut comprendre que la vraie richesse est un état d’esprit qui ne se mesure pas avec des chiffres. Vous avez des millionnaires qui ne se contentent pas d’un, deux ou dix millions pour enfin croire qu’ils sont vraiment riches.

Non, pour certains, il n’y aura jamais assez d’argent pour les satisfaire entièrement. D’autres personnes se contenteraient bien d’assez d’argent pour pouvoir payer le loyer chaque mois et avoir suffisamment d’argent pour rencontrer leurs obligations durant le mois.

Avant de désirer un tas d’argent, souvenez-vous que :

  • L’argent peut acheter une maison, mais pas un foyer.

  • Il peut acheter un lit, mais pas le sommeil.

  • Il peut acheter une horloge, mais pas le temps.

  • Il peut acheter un livre, mais pas la connaissance.

  • Il peut acheter une position, mais pas le respect.

  • Il peut acheter l’excès, mais pas la santé.

  • Il peut acheter du sexe, mais pas de l’amour.

Il y a quelque soixante ans, un millionnaire ne pouvait acheter le confort et certaines choses que nous avons tous aujourd’hui. La tv en couleur n »était pas disponible, les réfrigérateurs, les climatiseurs, les ordinateurs, les médicaments modernes, etc. Tout ceci ne pouvait s’acheter avec de l’argent car ces objets n’existaient pas.

Tous les millionnaires auraient voulu un téléviseur couleur en 1935  – aujourd’hui, nous en avons tous un, riches ou pauvres. L’apprécions-nous?

Accepterions nous un million pour nos yeux? Ou nos jambes, nos bras, etc. Il n’y a pas assez d’argent pour acheter la santé, la sérénité, l’amour d’une autre personne, d’un enfant, etc.

Nous ne serons jamais satisfait tant que tout ce que nous désirons est d’abord matériel. C’est ça le problème. Satisfaire ces désirs ne nous rendra jamais heureux, car nous voudrons sans cesse autre chose pour assouvir nos désirs matériels.

Cela ne veut pas dire que nous devons nous passer de toutes ces choses fort utiles. Au contraire.

Wallace le dit dans son livre; quand on a un désir qui vient du coeur, Dieu veut qu’on le réalise parce que c’est par ce moyen qu’Il poursuit sa création. Payer ses dettes, avoir une auto neuve plus grosse que celle du voisin, etc. ne sont pas des désirs qui viennent du fond du coeur.

Il y a une condition pour obtenir ce que l’on veut de la vie et Wallace (et Jésus avant lui) le dit clairement : Il faut croire que nous avons obtenu ce que nous demandons… Il faut se comporter comme si l’objet de notre visionnement est déjà là… – Comme s’il était commandé et qu’il devrait être livré sous peu…-

Lorsque vous commandez quelque chose, vous ne replacez pas votre commande tous les jours… vous attendez qu’on vous le livre et pour certaines choses, la livraison est plus longue que pour d’autres.

Naturellement, si nous croyons en cette loi divine… il faut cesser de répéter notre demande chaque jour! Si vous le demandez et redemandez jusqu’à obtention, c’est que vous ne croyez pas l’avoir obtenu, encore.

Au contraire, il faut agir avec gratitude et remercier la Providence pour cette faveur obtenue. Autre chose : La Providence ne fonctionne pas comme un grand magasin où il suffit de demander pour recevoir quelque chose…il y a une nuance très importante.

Vous désirez fortement un téléviseur couleur… ne croyez pas que tout ce que vous avez à faire est de visionner le téléviseur couleur pour qu’il se retrouve dans votre salon la veille de Noël…

Si c’était le cas, ce ne serait pas juste pour le reste du monde qui doit gagner l’argent qu’il faut pour acheter un téléviseur… Ce que la Providence va faire pour vous, c’est de placer sur votre chemin des gens ou des outils ou des moyens qui vous permettront de faire ce qu’il faut pour acheter ce téléviseur.

Quand vous visionnez ce téléviseur dans vos pensées, vous pouvez vous attendre à ce que la Providence vous fournisse les moyens de l’obtenir rapidement. Vous ne pouvez espérer l’obtenir sans effort comme un cadeau qui tombe du ciel. (Dans certains cas, il est possible que cela semble justement un cadeau tomber du ciel – il n’y a rien d’impossible pour Dieu- Il peut tout.) C’est juste que vous ne pouvez pas vous attendre à le recevoir sans avoir rien à faire.

Vous pouvez désirer ce que vous voulez de matériel mais attendez vous à devoir fournir les efforts nécessaires pour l’obtenir. Soyez réaliste, ce sera plus facile.

Si votre désir n’est pas accompagné par l’action, ce n’est qu’un rêve…

Le livre de Wallace Wattles sur la Science de la Richesse doit être lu plusieurs fois afin de bien comprendre le message de l’auteur. Oui, nous pouvons obtenir tout ce que nous voulons, mais il y a des conditions et nous devons être prêts à agir d’une certaine façon.

Chaque jour, vivons d’abord le moment présent. C’est un cadeau précieux car il ne reviendra jamais. Soyons très reconnaissants et regardons tout ce que nous possédons déjà avant de demander autre chose. Nous sommes déjà très riches si nous nous comparons avec les milliards d’humains qui n’ont presque rien pour vivre.

N’oublions pas de partager… car donner c’est recevoir! Cliquez ici pour voir cet article sur le sujet.

Notre premier désir devrait être d’avoir la Sérénité d’accepter les choses que nous ne pouvons changer, d’avoir le Courage de changer les choses que nous pouvons changer et la Sagesse d’en connaître la différence.

23 Juillet 2005 Question : Est-ce que le livre de Wallace D. Watles sur la Science de la Richesse m’a aidé à obtenir ce que je possède? 

Quand vous parlez de posséder, j’imagine que vous pensez possession matérielle.

Dans ma vie, j’ai gagné énormément d’argent et en ai perdu aussi beaucoup… et j’ai même tout (ou presque)  perdu dans les années 93-98.
J’ai lu des centaines de livres dans ma vie du genre de Wallace et de Florence Scovel Shinn, Napoleon Hill, etc.
J’ai lu Florence Scovel Shinn, lu et relu le livre Science of Getting Rich il y a quelques années et comme je l’appréciais beaucoup, j’ai décidé de le traduire et l’offrir à ceux qui le voulaient. J’ai même payé pour faire traduire l’excellent livre – Prosperity, de Charles Filmore – mais je l’attends encore…

Est-ce que je dois mes gains à un seul auteur ou à plusieurs auteurs et mes pertes à d’autres? Je ne le crois pas.

On dit que le < le Maître se présente quand l’élève est prêt à le recevoir>… Quelle forme prend le Maître? Peut-être prend-il la forme d’un livre pour nous transmettre son message… au moment opportun où l’élève est prêt à recevoir ce message en particulier. Comme il n’y a pas de hasard…

Un auteur qui m’a beaucoup influencé ces dernières années, c’est Placide Gaboury. Il a écrit plus de quarante livres et j’en ai lu plus de la moitié. Je crois qu’il a raison quand il dit ; il arrivera ce qui doit arriver, qu’on le veuille ou non. Je vis au Québec depuis 62 ans et je viens juste de découvrir Placide Gaboury, il y a à peine deux ans! Comment se fait-il que n’ai pas vu avant ses livres ou ses émissions de TV avec Jacques Languirand que je connais pourtant bien? Faut croire que je n’étais pas prêt pour son message… Un de mes livres préférés de Placide Gaboury, c’est – Sérénité -, un petit livre de poche que je consulte chaque jour. (Éditions de Mortagne, CP 116, Boucherville, QC, J4B 5E6

J’ai presque toujours lu des livres d’auteurs américains et ils ont eu beaucoup d’influence dans ma vie. J’ai appris avec eux qu’on doit se fixer des  gros objectifs, qu’on ne doit jamais abandonner, etc.

Maintenant, étant un vieux jeune homme de 68 ans, j’accepte plutôt la philosophie suivante :

Planifie – fixe des objectifs réalistes – réajuste ton tir aussi souvent qu’il le faut- et accepte le fait qu’il y a un tas de choses qui sont hors de ton contrôle et que tout peut arriver.  Let go – Let GOD!

Et comme dit Placide Gaboury dans Sérénité… < Ce qui apparaît comme des plus importants de reconnaître au plus tôt dans notre vie, c’est la conviction fondamentale et radicale que l’on est impuissant, faible et incapable de trouver son bonheur et sa paix au moyen de ses propres forces.>

La vraie richesse, c’est dans la tête que ça se passe – pas dans ton compte de banque. J’ai appris la valeur des choses matérielles quand je les ai perdues. J’ai perdu tous mes biens matériels – excepté mes livres, mon ordinateur et un clavier pour jouer de la musique. Le domaine de 15 acres en montagne, etc, n’avait pas l’importance que j’accordais à mes livres, ma musique et mon ordinateur parce qu’il me permettait de communiquer avec le monde grâce à l’Internet. J’ai pu conserver tout ce à quoi je tenais vraiment. Le reste ne me manque pas car il y avait aussi un prix à payer pour la propriété de tout cela.

Mais encore plus important, marié depuis 48 ans, l’amour de ma vie, Lise ma femme, est restée près de moi dans mes années de convalescence (et elle est encore là, Dieu merci), j’ai gardé ma sérénité et ma foi en Dieu. Et maintenant je connais la valeur des vraies choses – et les vraies choses pour moi ne sont plus matérielles.

La santé, la sérénité, le spirituel, etc., voilà ce qui compte maintenant pour moi. C’est ce bien-être spirituel, la vraie richesse. Quand je réalise que j’ai plus de luxe aujourd’hui qu’un milliardaire aurait pu s’acheter quand je suis né en 1936, qu’est-ce que je peux demander de plus du point de vue matériel? 

Cette sérénité, je la dois en grande partie à la revue La Parole Quotidienne et aux livres d’Unity (Doc Emily Cady, en autres). Cette petite revue était mon pain spirituel quotidien, mon guide de poche et m’a aidé énormément dans mon combat pour retrouver la santé et un train de vie sans trop de problèmes. J’ai appris comment prier positivement et arrêter d’être une victime qui se plaint et quémande tout le temps. J’ai découvert la vraie richesse au moment où j’ai été le plus pauvre (en argent) de toute ma vie!

Tout est revenu à la normale depuis 5 ans et les choses sont arrivéescomme par hasard – quand c’était le temps qu’elles arrivent- Jamais de grands miracles- toujours juste ce qu’il fallait pour être capable de dire – chaque jour- à tout point de vue- tout va de mieux en mieux (Émile Coué, La méthode Coué).

Est-ce la vie qui s’est adaptée à moi ou moi qui me suis adapté à la vie? J’ai appris à vivre et apprécier le moment présent et à me contenter de choses simples. Fini le temps de –viser gros pour obtenir gros. J’obtiens maintenant tout ce que je veux sans être obligé de me battre pour l’obtenir.

Et mon avenir financier n’a jamais été aussi prometteur grâce à une opportunité d’affaire qui est arrivée juste à temps… Encore un hasard!

Il est évident, en visitant mon site www.bonjourlavie.com que je m’intéresse aux produits de santé. Pas étonnants, ils m’ont sauvé la vie!

Dernièrement, une compagnie m’a intéressé au plus haut point parce qu’elle en est à ses débuts au Québec et au Canada. Elle existe cependant depuis une vingtaine d’années aux États-Unis et est très solide financièrement.

Elle fabrique et distribue des produits de la plus haute qualité et qui sont essentiels dans 3 domaines de la santé : l’air, l’eau, des suppléments et un régime amaigrissant à base d’enzymes qui a fait ses preuves et qui fonctionne. Dieu sait quels problèmes nous avons avec l’air, l’eau et l’embonpoint… problèmes qui ne feront que s’empirer avec le temps.

Alors, pour moi, cette compagnie et ses produits ne pouvaient arriver à un meilleur moment… et j’en suis encore tout excité!

J’ai un projet tout à fait original pour la mise en marché des produits d’amaigrissement – un projet qui va faire jaser, c’est certain.

Sur ce, je vous quitte et espère avoir répondu à vos questions sur le livre et l’opportunité d’affaires.

Cordialement,

Gilles Gauthier